COUCHE D'OZONE EN SOUFFRANCE

Le trou dans la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique est plus important que l'an dernier et devrait s'étendre encore pendant quelques semaines, selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM), qui dépend des Nations unies.

Ce trou dans la couche qui protège la Terre des rayons ultraviolets, responsables notamment de cancers de la peau, apparaît chaque année et atteint sa taille maximale fin septembre ou début octobre.

"Ces deux dernières semaines il a crû rapidement et dépasse aujourd'hui sa taille maximale de 2007. Comme il continue à s'étendre, il est trop tôt pour déterminer quelle sera sa taille cette année", précise l'OMM (Organisation Météorologique Mondiale )dans un communiqué diffusé à Genève, où siège l'organisation.

Au 13 septembre 2008, le trou dans la couche d'ozone s'étendait sur 27 millions de km2, contre 25 millions de km2 dans sa plus large étendue l'an dernier.

La couche d'ozone : qu'est-ce que c'est ???


***************



NOUVELLE REGLEMENTATION POUR LES ENTREPRISES DU FROID ( les premières concernées par ce problème de couche d'ozone )

Quatre arrêtés portant sur la professionnalisation des entreprises travaillant dans le domaine du froid ont été signés afin de limiter l'émission de substances qui appauvrissent la couche d'ozone, a annoncé mardi le ministère de l'Ecologie :

 * A partir de 2009, toutes les entreprises travaillant dans ce secteur devront obtenir une "attestation de capacité" qui ne sera délivrée que si l'entreprise dispose des outillages appropriés et si chaque employé qui travaille sur des circuits contenant des fluides frigorigènes dispose d'un niveau de qualification suffisant.

Le trou dans la couche d'ozone, qui protège les organismes vivants des rayonnements ultraviolets nocifs du soleil, a été découvert dans les années 1980.

L'utilisation de la plupart de ces produits nocifs, les CFC, utilisés dans la réfrigération et la climatisation, est en voie d'élimination grâce au protocole de Montréal de 1987. En 2007, un nouvel accord a été signé par 190 pays pour cesser l'utilisation de la deuxième génération de gaz réfrigérants moins nocive, les HCFC.

Malgré ces décisions, les résultats ne pourront se faire sentir rapidement en raison de la lenteur de décomposition dans la stratosphère des substances nocives en cause.

Selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM), le trou apparu dans la couche d'ozone au dessus de l'Antarctique ne diminuera pas avant 10 à 20 ans et ne disparaîtra que vers 2075.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site